• 55 ANNEES DEJA ET POURTANT POUR MOI C'ETAIT HIER

    22/2/2019 ANNIVERSAIRE DU DECES DE NOTRE PETIT ANGE PATRICK DEJA 55 ANS

     

    C’EST VRAI POUR MOI CE BILLET REVIENT TOUS LES ANS

    JE NE SAURAIS FAIRE AUTREMENT

    DESOLEE SI POUR VOUS C’EST DU DEJA VU 

    MAIS POUR MOI (POUR NOUS SES PARENTS)

    CETTE DATE EST TOUJOURS UN DECHIREMENT MEME APRES 55 ANS.

    55  ANNEES DEJA  ET POURTANT POUR MOI C'ETAIT HIER

    55  ANNEES DEJA  ET POURTANT POUR MOI C'ETAIT HIER

     

     

     

    ICI A TON BAPTEME LE 13/10/1963  

    TU AVAIS 2 JOURS A LA MATERNITE

    NOTRE DAME DE GRACE DE GOSSELIES

    MARRAINE LA TANTE EMILIA DE TON PAPA

    PARRAIN MON PAPA EDOUARD

     

     

    LE MORT SUBITE DU NOURRISSON T’A ENLEVE A NOUS

    EN CE JOUR D' HIVER DE FEVRIER 1964

    TU AVAIS 4 MOIS 1/2

    55  ANNEES DEJA  ET POURTANT POUR MOI C'ETAIT HIER

    Patrick, Mon premier enfant

    Comme un bruit d’ailes Quand l’oiseau quitte le nid, 

    L’été s’en est allé Et Toi, tu es arrivé… 

    Beau bébé qui me sourit 

    Et moi, fière je suis 

    J’ai dix-sept ans, et je suis maman !! 

    Quel bonheur, 

    Même quand tu pleures, Je te serre contre mon cœur. 

    Tu es là à moi, mon bébé adoré. 

    Déjà, l’hiver est là, il fait très froid… 

    Je te blottis tout contre moi 

    En te parlant tout bas, 

    Tu ris aux éclats. 

    Les jours passent, on est heureux Tous les deux. 

    Ton papa n’est jamais là, Il est soldat, tu ne le vois presque pas 

    Et  tu ne le connaîtras pas Février, 

    mois de malheur et de douleur. 

    En ce matin du vingt-deux février J’ai reçu un bleu au cœur 

    Car dans ton berceau tu étais froid 

    Tu étais parti cette nuit là Loin là bas 

    Sans un bruit sans un cri 

    Me laissant seule avec mon désarroi…  

    Perdre un enfant à dix-huit ans 

    Ce n’est pas juste, et pourtant… 

    Je vais vivre avec ça tout le temps 

    En pensant à toi, mon enfant

    Aujourd’hui encore, après cinquante cinq années 

    Passées en écrivant ces quelques lignes, 

    Mon cœur de maman et ma gorge se serrent en y pensant.

    Mes yeux rougissent et je ne peux retenir Les larmes 

    qui coulent doucement sur mes joues flétries avec le temps. 

    Ce temps,  où tous les jours à toi j’ai pensé. 

    Mon petit ange mon bébé adoré.

    A Toi, mon petit ange Patrick  

    MAMAN

     

    55  ANNEES DEJA  ET POURTANT POUR MOI C'ETAIT HIER

    Patrick Mon ange

    **¨*¨*¨*¨*¨*¨*¨*¨*¨*¨**

    Aujourd'hui j'aimerais tant que tu sois encore auprès de moi 

    Mais le destin l'a choisi autrement 

    Je sais que tu es parmi les étoiles 

    Et que de la haut tu brilles pour nous protéger. 

    Que tu es près de nous à chaque instant 

    Que tu me donnes la force de surmonter ton absence 

    A chaque jour qui passe...

    C'est difficile mon ange de devoir renoncer à vivre avec toi. 

    Quand ton absence se fait sentir très fort 

    Que j ai le coeur lourd de tristesse 

    Quand mes larmes coulent Je peux sentir tes baisers de papillons 

    Qui par tes ailes d 'anges viennent me les sécher 

    Je sais que tu seras toujours là dans mon coeur 

    Jusqu'au jour ou l'on se retrouvera... 

    Et ce jour je pourrai te dire je t'aime en te prenant dans mes bras....

     

     

    55  ANNEES DEJA  ET POURTANT POUR MOI C'ETAIT HIER

     

     

    ci-dessous texte du net mais tellement vrai 

    *¨*¨*¨*¨*¨*¨*¨*¨*¨*¨*¨*¨*¨*¨*

    Le deuil de mon enfant Je vous en prie, ne me demandez pas si j'ai réussi à le surmonter, 

    je ne le surmonterai jamais.Je vous en prie, 

    ne me dites pas qu'il est mieux là où il est maintenant, 

    il n'est pas ici auprès de moi.Je vous en prie, 

    ne me dites pas que vous savez ce que je ressens, 

    à moins que vous aussi, vous ayez perdu un enfant.

    Je vous en prie, ne me demandez pas de guérir, 

    le deuil n'est pas une maladie dont on peut se débarrasser.

    Je vous en prie, ne me dites pas "au moins vous l'avez eu quelques mois??, 

    selon vous, à quel âge votre enfant devrait-il mourir?

    Je vous en prie, ne me dites pas que Dieu n'inflige pas plus que ce que l'homme peut supporter.

    Je vous en prie, dites-moi simplement que vous êtes désolés.

    Je vous en prie, dites-moi simplement que vous vous souvenez de mon enfant, 

    si vous vous rappelez de lui.

    Je vous en prie, laissez-moi simplement pleurer

    55  ANNEES DEJA  ET POURTANT POUR MOI C'ETAIT HIER

     

    « MARIENBAD - SES FACADES SUPERBES - SON PARC SKALNIK ET EGLISE ST VLADIMIR COMPLAINTE D'UN AMANT DÉÇU »

  • Commentaires

    10
    Candy
    Dimanche 24 Février à 15:43

    Pas de mots a dire surtout en ce moment mais de tout cœur avec toi par la pensée 

     

    9
    Samedi 23 Février à 01:51

    Très chère Lili ( si je puis me permettre c'est Nicole ) 

    La vie est faite de Bonheurs intenses et hélas de Malheurs comme notre Marie tant adorée a connu aussi , 

    Nous avons perdu Notre fils unique en accident de voiture (que mon époux lui avait acheté en douce de moi ) certains diront ou penseront c'est un coup du destin  ou elle était encore avec ce père meurtrier (oui) ;Mais pourquoi ? 

    Je sais qu'en tant que Maman (il est et sera toujours en moi et mon cœur aura toujours si mal jusqu'au jour ou l'on m’appellera là haut et le retrouver  .........

    Jamais on ne remplace ce vide en soi et malgré qu'il était plus âgé que Patrick 

    Notre souffrance est la même , pour Marie (commencer par une fausse couche de 6 mois et demi et oser lui dire "oh votre enfant n'aurait pas été normal ( pourquoi ? pour comme? et si jeune dirai je lui faire un curetage en lui disant "Madame  mettez vous dans la tête même à 21 ans  que jamais plus vous n'aurez d'enfant ..............La honte quand à ce petit être bien formé et qui  décède dans le ventre de sa Maman et si je puis me permettre de "te "dire de ce gynéco ( oui je garde les anciens mots ) n'a pas fait long feu .........Elle avait fait 1 fausse couche avant de 3 mois et pas soigné ; "Tu " dois savoir je crois pour tout ou en partie mais des séquelles lui sont restées Ma Pauvre Chérie ....."Tu vois si chère Lili " je trouve un peu de réconfort surtout par Marie qui a su et venu aux obsèques de Mon fils , nous réconforter ce que la famille n'a pas fait et depuis "elle est comme toi ma sœur aussi (nous avons peu d'écart d'age)  en rapport de Mon époux  et son Maître , puis revint Philippe  et Hansi et ils sont tous si attentionnés  que "La douleur des cœurs de Mamans demeureront  en nous  mais je me retrouve moins seule et recommencer à oser sourire grâce à Marie et cette petite troupe adorable 

    Avec toute notre reconnaissance et te dire "tu" n'es pas seule surtout , 

    par Notre Marie "je te "connais par cœur 

    Avec toute notre sincère affection 

    Marie et Nicole 

      • Samedi 23 Février à 08:45

        MERCI BEAUCOUP POUR CES MOTS NICOLE,

        Je connaissais vos malheurs et ceux de Marie, ces choses là de la vie rassembles les coeurs de "Maman"

        J'aurais eu 4 enfants Patrick , dcd de la mort subite, puis une fausse couche à  3 mois (curetage) l'année suivant j'en refaisais une  on m'avais recommandé un gynécologue que je ne connaissais pas mais renommé,  !!!!!

        qui lui m'a dit vous allez faire une fausse couche, on va arrêter tout cela?

        Ok, il me fait des piqures, je rentre chez moi, mais je continuais à perdre .

        Après un mois, une autre personne me conseille de changer de Gynécologue et d'aller voir le Docteur Ernote, ce que j'ai fait il m'ausculte et me dit mais madame votre bébé ne vit pas, alors je lui explique ce qui s'était passé, lui me dit je vais vous faire une piqure pour voir si l'enfant va se décrocher vous allez retourner chez vous et dans la soirée,  vous demandez pour rentrer en clinique pour faire votre fausse couche et un curetage.

        je pleurais comme une Madeleine, le soir, je suis allée aux urgence, et dans la nuit j'ai perdu le bébé c'était encore un garcon mais mort depuis quelques semaines en moi.

        Moi aussi on m'a dit 'vous ne saurez plus avoir d'enfant '! donc, plus de contraceptifs, plus de précaution et un an plus tard je me suis retrouvée à nouveau enceinte !

        Moi j'étais contente mais avec appréhension quand même au vu de ce qui s'était passé "avant".

        Ma grossesse se passe bien, je vois régulièrement le Gynéco.

        Je continue d'aller au bureau et en octobre, je commence à avoir des points de coté assez douloureux, un soir, je vois le Gynéco qui me visite il me dit tout va bien Liliane on se revoit dans 15 jours .

        Le lendemain, au travail, je me lève pour prendre un dossier dans l'armoire, là j'ai perdu les eaux.

        Direct infirmerie, retour chez moi en ambulance, je prends une douche ma valise et mon mari me conduit en clinique.

        Le gynéco était heureusement là il venait d'avoir un accouchement, il me dit qu'est ce que vous faites là on s'est vu hier soir pourtant ! , je dis oui mais j'ai perdu les eaux.

        Il me dit ah non, c'est trop tôt 6 mois  ??... NON , on me met en chambre des piqures des comprimés et on me dit surtout ne vous levez pas trop.

        J'ai fait de qu'il m'a dit mais après 15 jours j'en ai eu marre moi, je ne sais pas rester là à me rien faire alors que je n'ai mal nulle part et je n'ai plus pris les comprimés  et le 29 novembre à 6 H du matin, j'ai recommencé à avoir des douleurs .

        J'ai attendu 9 H après le déjeuner, je le dis à l'infirmière qui appelle le gynéco et qui me dit cette fois on ne pourra plus l'arrêter préparez la couveuse de suite .

        à 11 heures j'accouchais comme une lettre à la poste, de mon fils Didier, 1Kg800 que je n'ai vu que le lendemain, il a été emporté en couveuse illico presto .

        Je ne l'ai récupéré qu'à 3 kg le 10 janvier. Seulement aperçu derrière une vitre pendant 3 mois.

        Mais cette fois il était bien là .

        Et a  commencé mon calvaire, je ne dormais plus , j'allais toujours surveiller son sommeil comme c'est un bébé qui n'a jamais pleuré, et qui dormait si fort  pfff 

        mais je dois dire que les 3 mois de couveuse l'ont immunisé de beaucoup de choses  Il n'a fait aucune maladie infantile, il n'est jamais malade.

        Moi depuis 50 ans je prends la moitié d'1 témesta 2.5 mg.

        ***********************************

        Pour votre fils, j'ai appris par Phil, c'est terrible, votre mari a du vivre avec cette culpablité dans le coeur  alors que c'est le destin ! 

        Je prie pour lui, je souhaite de tout coeur qu'à son réveil il vous fasse un beau sourire et reconnaisse son petit monde.

        La vie à de ces mauvais tours dont on se passeraient bien n'est ce pas Nicole.

        Je m'associe à votre malheur d'avoir perdu votre fils unique, et pour votre mari.

        **********************************

        Heureusement que cous formez une belle bandes d'amis autour de Notre Marie Chérie, de votre mari . Hansi et ses malheurs aussi, C'est super de se savoir entourés et soutenus dans toutes ces épreuves de la vie.

        MERCI NICOLE TA LETTRE M'A FAIT TRES PLAISIR

        PRIONS A L 'UNISSON POUR TOUS 

        QUE NOTRE VIERGE MARIE DE LOURDES VEILLE SUR VOUS TOUS

        AVEC TOUTE MA TENDRESSE 

        LILI

         

         

         

         

    8
    Vendredi 22 Février à 18:54

    Coucou ma douce amie

    Je ne dirai rien d'autre que je suis désolée

    Je me doute que beaucoup de questions te (vous) passe par la tête.

    Mes pensées vous vers vous. Je t'embrasse très très fort  Puce

    7
    Vendredi 22 Février à 15:21

    Bonjour Lili,

    Je partage, tout simplement, ta peine, sachant à quel point la perte d'un être aimé est difficile. J'ai perdu mes parents et il ne se passe pas une journée sans que je ne pense à eux, surtout ma mère, une maman adorable.

    Garde l'espoir qu'un jour, tu le reverras........ton ami Jean-Claude

    6
    Jenny
    Vendredi 22 Février à 14:11

    Je suis de tout cœur avec toi , moi qui n'ai pas eue le bonheur de prendre mon fils dans mes bras...toi tu l'as bercé , nourri , il t'a fait des risettes...comment oublier de si beaux moments ???...c'est inoubliable...le mien aurait eu 54 ans le 8 décembre. Oui ça me passe par la tête comme toi et ton amie de me demander comment il serait aujourd'hui et mon mari aurait un fils pour parler d'homme à homme de temps en temps...ce sont nos  petits anges et ton petit Patrick veille sur vous , sur sa famille. Bon courage mon amie. Gros bisous 

      • Vendredi 22 Février à 16:29

        le plus difficile à accepter c'est qu'il était la veille au soir en le mettant coucher en pleine santé  et le matin , et de le retrouver comme ça brusquement tout froid ....ça fait un choc.

        Que j'ai du surmonter seule. D'où ma force de caractère.

        Je n'ai eu de merci à dire à personne.

        J'avais un petit enregistreur à bandes que nous avions reçu en cadeau  ma soeur et moi, je l'avais demandé pour écouter un peu de musique car je n'avais pas encore la tv ni de radio  j'avais enregistré ses rires ses are etc...

        J'en ai voulu à l'époque énormément à mon père il est venu reprendre l'enregistreur pour la soeur et a déchiré la bande son en me disant ça ne sert à rien d'écouter ça .

        Heureusement bien des années plus tard, j'ai compris qu'il était manipulé par ma mère qui avait bel air pour le faire "chanter" si il ne faisait pas à sa mode à elle .

        bonne fin de semaine chère amie et merci pour ta fidélité amicale

        bisous

    5
    Vendredi 22 Février à 13:43

    De tout coeur avec toi pour ce difficile anniversaire .

    Bisous 

    4
    Vendredi 22 Février à 09:30

    Je ne sais si tu fais comme moi mais mes deux enfants partis je me demande toujours ce qu'ils feraient maintenant, si ils auraient une famille, des enfants, quels métiers. 

    Pas une journée sans y penser. 

    De tout cœur avec toi, bises. 

      • Vendredi 22 Février à 11:53

        Oh oui Claudie on se pose souvent des questions si'il aurait eu une belle famille avec enfants, si il serait devenu chauve hihihi quel métier il aurait fait etc..

        beaucoup de questions  auxquelles nous n'aurons jamais de réponse toi comme moi 

        merci pour tes commentaires Claudie 

        bisous bonne fin de semaine

        et bon week end

        ce matin gros brouillard et pas de soleil  

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :