• Défi écriture no 52 Chez Ghislaine 

    8 mots

    *********

    Silencieuse, surprise, sentiment, sourire envahir, déchirer, oublier, détendre .

    ou

    La phrase,

    ******

    Il ou elle n'a jamais oublié

    **********************************************************************************************

    CETTE HISTOIRE N'EST PAS UNE FICTION, CELA M'EST ARRIVE  CETTE SEMAINE

    ¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨

    J'aurais voulu me DETENDRE , et OUBLIER, j'étais là, SILENCIEUSE assise devant la fenêtre, un livre à la main, mais pas moyen de me concentrer sur quoi que ce soit, mon esprit était ailleurs.

    Je sentais toujours en moi ce SENTIMENT de tristesse et de doutes m'ENVAHIR, parfois mes yeux laissaient échapper des larmes qui coulaient sur mes joues.

    Je sentais mon coeur se DECHIRER,  savoir ma meilleure amie plongée depuis plus d'une semaine dans le coma artificiel après une pénible opération, afin d'appaiser ses souffrances.

    Je ne recevais aucune nouvelle de Phil, notre ami commun, qui est aussi son chirurgien, qui est toujours à ses côtés.

    Il avait promis de me tenir au courant en bien ou en mal.

    Souvent, je me levais pour aller voir dans ma boîte e-mail si il m'avait laissé un message, mais après 5 jours toujours rien.

    Le temps me paraissait si long.

    Je sais dans de tels moments, il a autre chose à faire que de m'énvoyer un e-mail, je le comprends,  il est auprès d'elle, et attend la décision de savoir si on débranche la machine ou pas.

    C'est son amour de jeunesse qui est là, et il est impuissant.

    Soudain, je sursaute un ding vient de retentir , je bondis devant mon pc j'ouvre mon Gmail, là SURPRISE, je vois un message de sa part.

    Est-ce une bonne ou une mauvaise nouvelle? j'hésite un moment, mais il faut que je sache.

    Tremblante, je clique sur le message et tout de suite un SOURIRE  illumine mon visage.

    Je lis " oh Lili c'est avec un grand bonheur ce jour de pouvoir te dire que Notre Marie va beaucoup mieux. 

    Notre Maître a prit la décision de débrancher tous ces tuyaux des machines

    Elle respire correctement avec beaucoup de soupirs , le cœur est quasi normal mais perfs  pour la nourrir et les très fortes douleurs

    Elle regarde partout et demande ce qui s'est passé en pleurant et dire Merci à tous et à sa protectrice en la serrant fort sa petite Statue de Notre Dame de Lourdes qui ne la quitte jamais. 

     

    Il me dit, au moment du débranchement de la machine, je t'avoue Lili que j'ai eu la trouille de ma vie.

    Pourtant en tant que Chirurgien, je connais ce sentiment  Lili, mais quand cela touche une proche, c'est autre chose.

    Soulagée, je lui ai vite répondu en le remerciant pour ces bonnes nouvelles et en lui demandant d'embrasser Marie de ma part et de lui dire que je pense beaucoup à elle.

    Il m'a promis de le faire en me disant tu sais LILi Marie le sait.

    Maintenant il reste à voir dans quelques jours si elle pourra se lever, ce qu'elle avait déjà demander quand pourrais je le faire ? 

     Ma Marie, ma petite soeur de coeur, tu es pleine de courage et de volonté, je t'aime beaucoup, sois fort je sais que tu y arriveras. Bisous tendresse.

    LILI 

    ATELIERS  70   CHEZ GHISLAINE

     ***********************************

    Ce petit message est pour toi Phil,

    Comme je suis heureuse que Marie aie à ses côté un homme comme toi.

    (en dehors du chirurgien que tu es)

    Un homme qui veille sans cesse sur elle, qui prend soin d'elle, je n'ose penser ce qui se serait passé si tu n"étais pas là auprès de cette femme que tu aimes tant, Notre Marie Chérie.

    Merci pour tout très cher Ami.

    ...............................................


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique