• Les ROHINGYAS. , qui sont - ils?


    Les ROHINGYAS. , qui sont - ils?

     
    Depuis quelques jours il n’est question que de ces "malheureux ROHINGYAS" qui par dizaines de milliers se voient contraints de quitter « leur pays », la Birmanie, chassés par l’armée Myanmar Birmane.  C’est tout juste si on ne nous demande pas d'accueillir chez nous, en Europe, ces « pauvres musulmans » persécutés.
     
    Mais au fait, qui sont-ils très exactement ces Rohingyas ?
     
    Ce sont justement des « migrants » qui ont envahi la Birmanie au cours du XIXe siècle parce qu’ils étaient chassés du Bengale par les Anglais, qui les considéraient comme une minorité religieuse « très dangereuse, prédatrice et parasite » ; en quelques mots : des « criminal tribes » (tribus criminelles).
     
    Depuis leur arrivée en Birmanie, il y a deux siècles, les Rohingyas vivent en communauté, refusent de s’intégrer, rejettent les traditions, la culture et le mode de vie birman, tout en revendiquant tous les avantages que leur accorde la citoyenneté birmane.
     
    Depuis le début de ce XXIe siècle et le développement mondial de l’islamisme, depuis le début de la guerre déclarée par l’État islamique au reste du monde, les Rohingyas du sud de la Birmanie se révoltent : ils saccagent les élevages de porcs et les restaurants qui en servent, ils veulent imposer la charia et leurs mœurs dans cette Birmanie dont la majorité de la population est bouddhiste.
     
    Ce dernier mois de ramadan, la violence, provoquée par le terrorisme islamiste, s’est accentuée : notamment une vingtaine de postes de police détruits par des djihadistes rohingyas dans la région de Rakhine, d'où la décision qui a été prise par les autorités birmanes d’y mettre un terme et d’expulser cette minorité rohingyas vers leur pays d’origine, le Bangladesh.
     
    Plus de deux cent mille clandestins rohingyas ont déjà été expulsés.
     
    Bien entendu tous les pays musulmans du monde crient au génocide (et qui mieux qu’eux peut en parler puisqu’ils le pratiquent depuis des siècles et des siècles) contre cette campagne antiterroriste, et au premier rang desquels, les organisations islamistes internationales, suivies par certains pays qui se veulent démocratiques, laïques, républicains, et soi-disant respectueux des droits de l’homme, comme par exemple la France et sa presse pro-musulmane, pro-"chances pour la France" !
     
    En revanche, on se garde bien de vous informer sur la persécution permanente des chrétiens du Timor, d'Indonésie, des coptes en Égypte, des Syriaques en Irak et des juifs, dans tous ces pays essentiellement musulmans.
     
    On passe sous silence les attentats répétés commis par une minorité musulmane, se revendiquant de l’État islamique, dans ce pays, les Philippines, à majorité chrétienne !
     
    Nos médias critiquent ouvertement le silence de Aung San Suu Kyi, l’actuel chef du gouvernement birman, qu’il y a peu de temps encore était encensée pour le Prix Nobel de la Paix qui lui était décerné.
     
    Les pays qui, eux, sont parfaitement au courant de cette situation dramatique pour la Birmanie, comme l’Inde et la Chine, lui apportent un soutien inconditionnel.
     
    Gardons-nous de jeter la première pierre contre ces pays qui se défendent courageusement contre le terrorisme religieux islamique puisque nous sommes incapables d’y mettre un terme !
     
    Il est primordial que la population française et européenne soit informée sur ces événements par d’autres médias que ceux « subventionnés » pour la désinformer quotidiennement.
     
    'après Manuel Gomez
     
     
    ON NE PEUT PAS NON PLUS ACCUEILLIR CHEZ NOUS TOUTE LA MISERE DU MONDE CHEZ NOUS EN PLUS AVEC UNE RELIGION ET DES MOEURS QUI SONT DIFFERENTS DES NOTRES
     
     
    JE SAIS IL Y EN A ENCORE QUI VONT GRINCER DES DENTS ET ME DIRE QU'IL FAUT AIDER CES POLUPATIONS PERSECUTEES MAIS JE SUIS CONTRE . J'EN AI LE DROIT.

  • Commentaires

    5
    Vendredi 3 Novembre à 22:54

    ça laisse à réfléchir ma Lili ! bizz

    4
    Jenny
    Lundi 30 Octobre à 13:46

    Tu as tout à fait raison ! Je lisais ce texte et je me disais  c'est incroyable qu'on  offre l'hospitalité à des immigrants qui fuient la misère  et qui devraient plutôt remercier ces pays qui les accueillent mais  au contraire nous imposent leurs mœurs au point même de les accepter. Voyons... quels sortes de gouvernements avons nous !!! C'est le monde à l'envers. Ici , ils parlaient de défendre le burka dans les endroits publiques et ça ne passera pas car des musulmanes se plaignent qu'elles se sentent nues (...) si elles ne le portent pas. Ça me met en rogne ! Bonne semaine...bisous de chez nous

    3
    Dimanche 29 Octobre à 20:03
    colettedc

    J'ai lu avec intérêt, Lili ! Très bien expliqué ! Tu as tout à fait droit à ton opinion !!!

    Moi, en tout cas, une chose est sûre, si je vivais à l'extérieur, je n'imposerais pas mes façons de penser et de vivre au peuple qui serait assez gentil de m'accueillir !!!

    Bonne fin de ce jour !

    Bisous♥

    2
    Roland Xu
    Dimanche 29 Octobre à 16:53

    Chère Liliane,

    Voilà un coup de gueule comme je les aime. Mais quand tout l'appareil médiatique se met en marche,difficile de rétablir la vérité. C'est vrai que ces Rohingyas foutent le bordel au Myanmar comme partout où passent les muzz ou islamistes. Aung San Suu Kyi garde toute mon estime dans la mesure où elle continue à soutenir son peuple contre cette bande de sauvage. Le Myanmar n'a pas besoin de l'Occident, ils trouveront toujours de l'aide du côté de la Chine.

    Roland et Xu

     

    1
    Dimanche 29 Octobre à 14:52

    Bonjour Lili,

    Nous avons, au Canada, un premier ministre que plusieurs appellent Justin "selfies" Trudeau, à cause de sa propension à se faire prendre en photos avec tout le monde. Lui, il est contre toute forme d'identité, exemple: l'identité québécoise. Il n'y aurait rien qui nous distinguerait, nous, les québécois: pas une langue commune: le français; pas une culture, pas de traditions, rien. Nous formerions un méli mélo, où tout le monde serait semblable. Évidemment qu'il accueille les immigrants à bras ouverts, surtout les musulmans, chez qui il ne voit aucune mauvaise intention. Chez ces derniers, c'est tout le contraire. Ils arrivent ici et il n'est pas question d'adopter nos coutumes, de s'intégrer. Le gouvernement québécois a adopté une loi obligeant les gens à agir à visage découvert pour recevoir les services publiques. C'est la montée aux barricades dans le reste du Canada, Justin Trudeau en tête. Pourtant, qu'y a-t-il de si grave à se découvrir le visage, particulièrement la femme musulmane avec sa burka, quand on est dans l'espace public et qu'on veut recevoir un service? Cet accoutrement qui réduit la femme à l'état d'objet sale qu'il faut cacher, comment la femme musulmane peut-elle tant insister pour le porter? Toutes les autres communautés arrivent chez nous où elles sont accueillies avec générosité et elles adoptent nos coutumes, sauf les musulmans. Il ne faut jamais protester, sinon ce sont les accusations d'islamophobie, de racisme, etc. venant de leur part.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :