• MON PREMIER MALHEUR DE MA VIE DE FEMME

    JE VENAIS D'AVOIR 18 ANS

    MARIEE DEPUIS PRESQUE 1 AN

    J'ALLAIS CONNAITRE LA PIRE DES JOURNEES  

    EN EFFET, LE  SAMEDI 22 FEVRIER 1964

    EN LE LEVANT LE MATIN A 8 HEURES

    J'AI RETROUVE MON BEBE PATRICK INERTE 

    LES YEUX MI CLOS MAIS ENCORE CHAUD

    TOUT DE SUITE J'AI DEMANDE AUX VOISINS D'APPELER

    MON DOCTEUR QUI HABITAIT 3 MAISONS PLUS LOIN DE VENIR DE SUITE

    QUE JE CROYAIS QUE MON BEBE AVAIT FAIT

    DES CONVULSIONS, IL Y EN AVAIT EU DANS LA FAMILLE.

    MAIS QUAND IL L'A VU IL M'A DIT 

    MADAME VOTRE BEBE EST DECEDE

    APRES JE NE SAIS PLUS BIEN CE QUI S'EST PASSE

    C'EST LE TROU NOIR.

    MON PERE M'AVAIT INTERDIT DE SUIVRE L'ENTERREMENT

    POUR ALLER A L'EGLISE AU CIMETIERE

    QUI SE TROUVAIT PAS LOIN DE CHEZ NOUS CELA JE

    M'EN SOUVIENS MAIS DE RIEN D'AUTRE PENDANT PLUSIEURS JOURS.

    C'EST DIFFICILE DE PERDRE SON PREMIER ENFANT A CET AGE.

    PENDANT PRESQUE UN AN  TOUT LE TEMPS OU NOUS AVONS HABITE

    LA, ET QUE JE N'AVAIS PAS DE TRAVAIL JE ME RENDAIS TOUS LES JOURS AU CIMETIERE.

    MAIS LA PREMIERE FOIS OU J'Y SUIS ALLEE J'AI VU TOUTES LES FLEURS DE LA FAMILLE , DES VOISINS SUR SA PETITE TOMBE MAIS AUCUNES DE MOI ET ANDRE.

    ANDRE  ETAIT A L'ARMEE JE N'AVAIS PAS D'ARGENT JUSTE LE MINIMUM DU MINIMMUM PERSONNE NI MES PARENTS NI MA FAMILLE NI LE PERE D'ANDRE N'ONT SONGES A METTRE DES FLEURS A NOTRE NOM  SACHANT QUE NOUS JEUNES PARENTS,  CE QUI ARRIVAIT NOUS DEPASSAIT .

    C'ETAIT LE PREMIER MORT QUE JE VOYAIS ET C'ETAIT MON FILS!!!

    JE PLEURAIS TOUT LE TEMPS J'AI FAIT UNE DEPRESSION

    ALORS TOUS LES JOURS JE M'Y RENDAIS QUAND J'AVAIS UN PEU D'ARGENT AU LIEU DE MANGER J'ACHETAIS UN BOUQUET DE FLEURS POUR DEPOSER SUR SA TOMBE.

    QUAND ANDRE A ETE DEMOBILISE ET QU'IL A REPRIS SON TRAVAIL ET MOI JE SUIS RENTREE AUX A.C.E.C. DANS LES BUREAUX DE LA CABLERIE UNE GRANDE ENTREPRISE DE CHARLEROI ET  NOTRE QUOTIDIEN S'EST AMELIORE .

    NOUS AVONS DEMENAGE ALORS JE N'ALLAIS PLUS QU'UNE FOIS SEMAINE.

    MAIS J'AI CONTINUE A Y ALLER CHAQUE FOIS QUE JE POUVAIS ON AVAIT GARNI LE PARTERRE OU IL SE TROUVAIT DE GALETS BLANCS  MON PAPA (MENUISIER) A FAIT UNE BELLE CROIX ET MON BEAU FRERE UNE PLAQUE AVEC SON NOM "PATRICK" ET LA DATE DE SA NAISSANCE ET DE SON DECES .

    J'AURAIS VOULU METTRE UN MARBRE MAIS DANS LES PARTERRES DES ENFANTS C'ETAIT INTERDIT.

    MALGRE QUE CELA SE SOIT PASSE IL Y A  56 ANS J'Y PENSE ENCORE SOUVENT

    IL A SA PLACE A COTE DE MON PAPA ET D'ANDRE AVEC LEURS PHOTOS ET DES BOUGIES PERSONNALISEES.

    CE JOUR DES BOUGIES SERONT ALLUMEES DEVANT SA PHOTO.

    LUNDI MA FAMILLE ET MOI ALLONS DEPOSER DES TULIPES BLANCHES PRES DE LA PLAQUE OU ANDRE MON AMOUR (LE PAPA DE PATRICK)  A ETE TUE CELA FERA DEJA UN AN LUNDI 24 MAIS C'EST COMME SI C'ETAIT HIER JE NE M'EN REMETTRAI JAMAIS.

     

    MERCI A CEUX ET CELLES QUI AURONT PRIS LA PEINE DE ME LIRE

    BON WEEK END A VOUS

    AVEC TOUTE MON AMITIE

     

    sur cette photo il avait 2 jours le jour de son baptême à la maternité

    MON PREMIER MALHEUR DE MA VIE DE FEMME

    MON PREMIER MALHEUR DE MA VIE DE FEMME

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    11
    Jeudi 19 Mars à 22:39

    coucou ma Lili .. un peu à la traîne depuis quelques temps ..

    je viens te lire maintenant .. j'imagine la douleur que ça a été ..

    ma mère avait aussi perdu un de ses enfants, une petite fille qui avait

    6 mois environ   .. elle a eu pourtant bien d'autres enfants (14 en tout), mais

    elle n'a jamais pu oublier :( .. frown biz ma douce

    10
    Mardi 3 Mars à 16:37

    Coucou ma belle

    Je pense que c'est la pire des choses qu'il peut arriver la perte d'un enfant, c'est une partie de soi qui s'en vas.

    j'ai essayer de t'appeler au tél. mais pas de réponse, je te sonne plus tard.

    Je t'embrasse très très fort ma belle  Puce

    9
    Lundi 24 Février à 19:43

    un petit coucou de Paris en ces jours pénibles pour toi si chère Lili

    ainsi que pour Marie et Moi (Nicole ) les souvenirs qui seront là aussi à vie de la perte d'enfants .......

    Une Maman ne peut oublier qu'ils soient si jeunes comme Marie ou 

    Comme moi d'un accident de voiture , n'en avoir eu qu'un ,

    le voir partir dans cette voiture et le revoir à la morgue dans un état pitoyable 

    que je n'ai pu rester , il aurait mieux valu que je vois rien comme tout à chacun .........

    Ainsi va la vie avec nos lourds fardeaux à porter et devoir faire belle figure vis à vis de tous ........

    Marie est à la chapelle depuis hier et si je n'avais pas lancé l'alerte elle aurait dormi là bas .......Elle a si mal pour nous et elle regarde toujours ces photos qui ne la quitte jamais ........

    Avec toute notre tendresse , affection et amour partagé pour Nos Anges et nos prières à l'unisson avec toi , pour toi si chère amie 

    Nicole pour Marie , Paul et toutes et tous ici .......

     

      • Lundi 24 Février à 21:53

        Je vais répondre demain par e mail il est trop tard je viens de voir ta réponse 

        Bonne soirée à tous

        Bisous

    8
    Jenny
    Dimanche 23 Février à 14:27

    La mort d'un enfant est inoubliable quelques soient les années qui passent et toi tu l'a nourri , bercé dans tes bras et tu étais si jeune…je suis de tout cœur avec toi...bon courage ma chère amie. Gros bisous

    7
    Dimanche 23 Février à 11:52

    je compatis à ton chagrin

    affectueusement

    6
    Dimanche 23 Février à 10:23

    Un anniversaire tres difficile ,  je pense bien à toi en cette période qui ne fait que raviver le malheur .

    Bises 

    5
    Samedi 22 Février à 23:18
    colettedc

    Bonsoir Lili,

    Oui, malheur, est le bon mot, en effet ! En plus, tu étais si jeune et si seule, hélas ! Quel que soit le nombre d'années que cela se soit produit, c'est à jamais gravé en toi et cela ne peut être autrement, en effet ! Douce fin de soirée et avec toi de tout coeur lundi ! Gros bisous

    4
    Samedi 22 Février à 21:59

    Bonjour Lili,

    Perdre son enfant est,

    pour une mère, un drame épouvantable. Je ne doute pas que tu en sois profondément marquée. Me mère me racontait que, lorsqu'elle était jeune, la grippe espagnole sévissait dans son village et que les gens, dont de nombreux enfants, mouraient tout autour d'eux. Par une chance incroyable, sa famille ne fut pas touchée. Parfois, la vie ne tient que par un fil.

    Bon courage....ton ami Jean-Claude

    3
    Samedi 22 Février à 11:04

    Je n'avais pas encore vu le mail pour annoncer ton article mais j'ai un rappel sur ma boite mail et je venais exprès pour te dire que je pensais beaucoup à toi en ce jour si particulier. 

    Tu sais que je suis passée 2 fois par ce malheur, une fois avec un bébé de 9 jours et ma fille de 22 ans donc comme je te comprends, jamais on n'oublie. 

    Bises

      • Samedi 22 Février à 11:19

        Oui je sais Claudie je comprends très bien ta situation aussi  chaque fois que j'écris un article pour Patrick je pense à toi aussi et à mon amie Martine qui elle en a perdu  3 la 1ère pas longtemps après l'accouchement et les deux autres de maladies orphelines ver 6/7 ans elle en a eu un 4ème qui je l'espère n'aura pas cette maladie car rien ne les prédestinait ses 2 enfants à avoir cela les premières années de leur vie 

        bon week end  bisous et merci

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :